• Vata

Vivre en yoga


Lorsque j'ai commencé à m'intéresser au yoga, il y a 12 ans, j'entendais partout que le yoga, ce n'est pas un sport, c'est un mode de vie. À force de le pratiquer, j'ai effectivement découvert qu'il est bien plus que de simples étirements sur un tapis. C'est d'ailleurs ainsi que je le partage et que je le vis au quotidien. Je vous le fait découvrir aujourd'hui en vous présentant les huit membres du yoga.


Le mot yoga signifie union. Ce qu'on recherche lorsqu'on s'engage dans une pratique de yoga, c'est de créer cet état d'union entre la tête, le corps et le cœur pour se retrouver soi-même et ressentir une certaine harmonie entre toutes les parties de notre être.


On peut espérer accéder à cet état d'union à travers les huit membres du yoga. Ces derniers ont été élaborés, il y a de cela plusieurs milliers d'années, par le sage Patanjali, qui les a regroupés dans un ouvrage appelé les yogas sutras, une compilation de 196 aphorismes qui présentent les différents enseignements du yoga.


On s'initie souvent au yoga à travers les asanas, les postures qu'on réalise sur un tapis, qui ne sont qu'un des membres de cette vaste discipline. Une fois que la pratique corporelle est bien intégrée dans notre quotidien, elle nous ouvre la porte aux autres membres de la pratique et nous permet d'accéder à toute la magie du yoga. Découvrons ces huit membres ensemble.


1er membre : les yamas ou principes de vie en société

Le premier membre concerne l'attitude ou les comportements à adopter en société. Il existe cinq yamas qui peuvent agir comme guides dans nos interactions et nos relations avec le monde.


Ahimsa : la non violence

Ahimsa vise à traiter toute forme de vie avec respect, gentillesse et considération. Il concerne autant les gestes et les paroles qu'on se destine à soi-même qu'aux autres. Mettre Ahimsa au cœur de sa vie, c'est faire preuve d'ouverture et de bienveillance envers soi et notre entourage. Découvrez cinq façons de cultiver Ahimsa dans votre quotidien.


Satya : la vérité

On nous a toujours dit de dire la vérité, mais aussi que toute vérité n'est pas bonne à dire... Appliquer Satya dans sa vie, c'est être honnête envers soi-même et ne pas mentir aux autres. C'est aussi s'abstenir de dire une vérité qui pourrait blesser, ce qui viendrait contrevenir au premier yama, Ahimsa.


Asteya : ne pas voler

Asteya, c'est ne pas s'approprier quelque chose qui ne nous appartient pas, autant des objets que des idées ou des éloges.


Brahmacharya : le non-excès

Mettre Brahmacharya au cœur de sa vie, c'est faire preuve de maîtrise de soi, en toutes choses : l'alimentation, la consommation, les plaisirs, l'exercice, le travail, etc... En d'autres mots, c'est ne pas abuser des bonnes choses de la vie.


Aparigraha : le non-attachement

Aparigraha implique de ne pas s'attacher aux gens, aux biens matériels ou aux résultats, de ne pas profiter des gens ou des situations ou de ne pas être possessif. C'est faire preuve d'engagement, mais sans s'attacher à ce qui en découlera.


2e membre : les niyamas ou règles d'observance personnelle


Saucha : pureté, propreté

Saucha, c'est être propre de sa personne! C'est autant prendre soin de son corps en ayant une bonne hygiène personnelle qu'en ingérant des substances saines pour son bon fonctionnement.


Santosha : le contentement

Santosha, c'est être heureux et satisfait de ce qu'on a. C'est être dans la gratitude pour ce qui est présent dans notre vie et ne pas chercher à toujours avoir plus.


Tapas : la discipline

Ce niyama est lié au désir d'utiliser notre énergie de manière disciplinée pour mener à une transformation. C'est faire preuve d'engagement envers soi et développer une constance dans la pratique.


Svadyaya : l'étude de soi

Ce principe invite à utiliser différents outils pour tenter de découvrir et comprendre qui nous sommes. Entre autres, nous pouvons arriver à nous connaître à travers l'écriture, la pratique d'asanas ou de méditation. C'est aussi oser s'observer agir, se réajuster et s'autoréguler au besoin.


Ishvara pranidana : s'en remettre à plus grand que soi

Ce dernier niyama implique que des forces, plus grandes que nous, travaillent pour nous. Ishvara pranidana nous invite à poser des actions alignées avec nos désirs profonds, d'initier un mouvement en passant à l'action, mais aussi de faire confiance que « l'univers » nous accompagne et qu'il fera son bout!


3e membre : les asanas ou les postures

C'est souvent par là qu'on entre dans le monde du yoga. Les asanas font référence aux postures que l'on pratique sur le tapis. Ces postures visent ultimement un assouplissement du corps. Lorsque celui-ci est libéré de ses tensions, il nous permet d'accéder à d'autres parties de notre être et d'entrer en contact avec notre intuition.


4e membre : le pranayama ou la respiration

Les pranayamas sont des exercices de respiration, la respiration représentant une part importante de la pratique du yoga. Les exercices de pranayama vise la circulation du prana ou de l'énergie vitale. En influençant le souffle, on permet l'atteinte de certains états d'être qui nous rapprochent de l'état d'union ou d'harmonie. La respiration peut également nous aider à être simplement plus conscient et nous permettre de mieux profiter du moment présent.


5e membre : Pratyahara ou le retrait des sens

Le pratyahara est la première étape vers la méditation. C'est le détachement conscient des stimuli extérieurs pour pouvoir tourner son regard et son attention vers ce qui se passe à l'intérieur de nous. C'est une invitation à visiter, sans jugement, ses terres intérieures.


6e membre : Dharana ou la concentration

On peut considérer ce membre comme le deuxième pas vers une pratique de méditation. Il consiste à déposer son attention sur une seule chose à la fois. C'est aussi la capacité de détacher son attention de ses pensées pour pouvoir être davantage présent à la réalité du moment. On peut poser son attention sur un point d'ancrage, comme la respiration, un objet (une bougie ou une image par exemple) ou un mantra.


7e membre : Dhyana ou la méditation

La méditation est un moment où on s'autorise à être là avec ce qui est là. C'est accueillir la vie, les émotions, les sensations comme elles se présentent sans juger, résister, contrôler ou vouloir y changer quoi que ce soit.


8e membre : le samadhi ou l'union

On pourrait dire que c'est le but ultime de la pratique du yoga, soit l'atteinte de l'état d'union, l'harmonie ou l'illumination. On peut goûter au samadhi à certains moments dans la pratique du yoga ou dans la vie en général. On ressent alors un état de grâce ou une impression de faire partie d'un tout. Il faut toutefois savoir que cet état n'est pas permanent peu importe la façon dont on s'investit dans la pratique. Pour rester dans l'esprit du yoga, il est important de ne pas s'attacher à cet état ou même de le rechercher.


Chez Vata, je vous invite à explorer le yoga dans son ensemble. Vous pouvez y découvrir les différents membres du yoga de plusieurs façons. Pour découvrir ce qui est offert cet hiver au studio et vous initier ou vous engager dans la pratique, visitez le tout nouvel Espace virtuel.


Au plaisir d'explorer le vaste monde du yoga avec vous!

Annie :)


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout