• Vata

Novembre dehors, mais pas dedans


Nous n'avons malheureusement pas le contrôle sur la météo et sur les différentes humeurs du temps. Heureusement, nous avons le contrôle sur nos choix et sur comment nous avons envie de faire face à cette météo extérieure. En d'autres mots, si nous ne pouvons contrôler la météo extérieure, nous pouvons améliorer notre météo intérieure. Nous pouvons aussi modifier quelques-unes de nos habitudes de vie pour vivre de manière plus sereine cette période sombre de l'année.

Novembre, avec son temps gris et froid et son manque de lumière, nous rend parfois mélancolique, voire dépressif. Ce mois sombre dans l'année nous met parfois en contact avec notre propre noirceur et nous entraîne dans nos tréfonds. Et si nous utilisions plutôt ce moment de l'année pour adopter une attitude introspective? Utilisez ce temps de l'année pour faire le point sur la dernière année, laisser tomber ce qui ne nous sert plus pour faire de l'espace pour la nouveauté pour la nouvelle année à venir sous peu. Si nous utilisions ce moment de l'année pour aller visiter notre noirceur, l'accepter et marcher main dans la main avec elle pour faire jaillir notre lumière? Si nous ralentissions notre rythme de vie pour s'harmoniser à celui de la nature?


Visiter ses territoires intérieurs

L'automne est une belle période dans l'année pour se retrouver avec soi-même, pour s'offrir des moments d'introspection pendant lesquels on ose aller voir ce qui se passe à l'intérieur de nous. Oser aller visiter nos zones d'ombre peut parfois être inconfortable. C'est toutefois nécessaire parce que ce n'est que lorsque nous reconnaissons ces zones d'ombre que nous pouvons laisser émerger et rayonner notre lumière. La nature n'est pas toujours belle, foisonnante et lumineuse. Elle est parfois sombre, dure et même parfois morte. Pendant ces périodes sombres, la nature se repose, se régénère. Nous pouvons prendre exemple sur la nature et nous offrir des temps de repos pour nous régénérer aussi. En pratiquant la méditation, en étant pleinement présent à chaque moment de notre vie, nous développons notre capacité à accepter toutes les météos extérieures et intérieures et nous développons des outils pour les traverser, malgré le vent et la pluie qui nous malmènent.


Laisserez-vous novembre entrer?

Même si c'est novembre dehors, nous ne sommes pas obligés de le laisser entrer à l'intérieur. Nous pouvons adapter notre rythme à celui de la nature et nous offrir de la douceur au quotidien en modifiant quelques-unes de nos habitudes de vie.


Se coucher plus tôt

Les journées sont plus courtes en novembre. C'est comme ça! Pourquoi ne pas raccourcir nos journées aussi en nous couchant plus tôt? On éteint notre cellulaire ou la télé au moins une heure avant d'aller au lit et on ferme la lampe de chevet autour de 21h30. Ainsi, on adapte notre rythme à celui de la saison et on profite d'une bonne nuit de sommeil réparatrice. Le lendemain matin, on se réveille frais et dispos.


Auto-massage

Le massage du corps permet d'assouplir les muscles et de déloger les tensions. Il permet également la libération d'ocytocine, qui est qualifiée d'hormone de l'amour. En s'offrant un massage, on s'offre donc l'amour de soi, on connecte à notre corps, ce véhicule qui nous transporte dans notre quotidien, et on s'apaise.


La peau est plus sèche également en automne. Le massage avec une crème ou une huile qu'on aime aidera donc à hydrater la peau. Masser la peau avec une huile de sésame neutre peut aussi aider à réchauffer le corps, qui a bien besoin de chaleur en novembre.

Vitamine D

Novembre est sombre et nous y manquons souvent de lumière. Pour retrouver la joie dans notre fort intérieur, on peut utiliser une lumière de luminothérapie. La lumière du soleil est toutefois la meilleure lumière avec laquelle on peut nourrir notre corps. En plus, cette lumière nous apporte la vitamine D, qui est très utile pour soutenir notre humeur. On trouve aussi la vitamine D dans plusieurs aliments : saumon, thon, lait, boissons végétales, les jaunes d'oeuf, etc. À consommer autant que possible!


Pied de nez à novembre sur le tapis

On peut aller retrouver la joie aussi sur notre tapis de yoga en adaptant notre pratique à la saison. En novembre, si on se sent léthargique et mélancolique, on privilégie des pratiques dynamiques pour faire circuler l'énergie dans notre corps. Si on se sent très fatigué voire exténué, on choisira plutôt des pratiques de yoga plus restauratives, qui utilisent beaucoup d'accessoires et où on peut se déposer pour se sentir régénéré et revitalisé.


Blues ou dépression?

Les blues de l'automne sont passagers et normaux. Si vous les ressentez en ce début novembre, ayez confiance qu'ils passeront. Toutefois, si vous êtes souvent tristes, fatigués, avez envie de vous isoler ou perdez l'intérêt pour toutes vos activités professionnelles, personnelles ou familiales, il pourrait s'avérer judicieux de consulter un professionnel de la santé. Si votre petite déprime vous empêche de fonctionner, vous souffrez peut-être de dépression saisonnière et vous ne devriez pas tolérer cet état ou le traverser seul.


Tout comme par les années passées, novembre passera. Pour y survivre, cessez d'y résister! Adaptez votre rythme à celui de la saison et permettez-vous de ralentir un peu. Ainsi, vous rechargerez votre batterie, vous vous sentirez plus énergique et pourrez tranquillement vous diriger vers décembre en toute sérénité.


Joyeux novembre! :)

© 2023 par Espace Détente.  Créé avec Wix.com

  • Youtube
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram